IDEP - INSTITUT AFRICAIN DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE PLANIFICATION

Rue du 18 juin
DAKAR  ()
www.unidep.org
Mme Karima Bounemra Ben Soltane, Directrice

Mme Karima Bounemra Ben Soltane est la Directrice de l’Institut Africain de Développement Economique et de Planification (IDEP) depuis août 2015. L’IDEP est une institution panafricaine créée en 1962 par l’Assemblée Générale des Nations Unies, avec pour mandat principal d’accompagner et d’aider les pays africains, nouvellement indépendants, à renforcer les capacités de leurs ressources humaines, condition préalable à remplir pour garantir la viabilité de l’indépendance et la promotion du développement socioéconomique de l’Afrique. Le travail que l'IDEP accomplit depuis est sous-tendu par une vision de l'Institut comme un site éminent et reconnu en Afrique dans le domaine du développement et du renforcement des capacités avancées en gestion et planification du développement économique au profit des décideurs, aux niveaux national, sous régional et régional.

Avant cela, Mme Bounemra Ben Soltane a dirigé le Bureau pour l'Afrique du Nord de la Commission économique pour l'Afrique des Nations Unies(CEA), basé à Rabat au Maroc. L'objectif principal du Bureau est de promouvoir l’harmonisation des politiques nationales dans divers secteurs de développement économique et social permettant de renforcer également l'intégration et la consolidation des communautés économiques régionales (CER) . Le Bureau couvre 7 pays d'Afrique du Nord (Algérie, Egypte, Libye, Mauritanie, Maroc, Soudan et Tunisie.

Mme Ben Soltane a été précédemment la Directrice de la Division de « Information pour le développement » de la CEA, basée à Addis-Abéba, en Ethiopie. Cette division visait à promouvoir l'utilisation du savoir et de l'information et de la communication pour le développement économique et social de l’Afrique.

Parmi ses différentes réalisations, elle a coordonné la réalisation des objectifs de l'AISI (Initiative de la Société de l'information pour l’Afrique), en soutenant les efforts des États membres africains à formuler des politiques en matière de TIC et mettre en œuvre des plans d'action correspondants. Cela a abouti à une très bonne participation des pays africains aux deux phases du SMSI (Sommet mondial sur la société de l'information) (Genève 2003, Tunis 2005). Elle a consolidé un réseau de partenaires intéressés par les TIC en Afrique et mobilisé des ressources techniques et financières nécessaires pour faire avancer l'agenda AIS.

Auparavant, elle a été la Président-Directrice Générale de l’IRSIT (Institut Régional des Sciences Informatiques et des Télécommunications), centre de R&D tunisien en charge du développement des TIC, où elle a eu des responsabilités exécutives pour les TIC et la politique informatique, la planification, la mise en œuvre technique, la recherche et la gestion du personnel.

Elle a participé à des activités nationales et internationales relatives à la recherche scientifique et aux TIC. Pendant cette période, elle a participé à plusieurs comités chargés de l'élaboration des politiques nationales et régionales dans le domaine des télécommunications et de l'informatique. Elle a aussi été conseillère auprès de la Commission européenne pour la sélection des propositions de recherche sur les TIC .

De 1992 à 1995, elle était directrice du Département « Télécommunications et Réseaux », responsable pour le multimédia, la gestion de réseau, et la normalisation, à IRSIT. Elle a également été sélectionnée en tant que membre du Groupe de travail de haut niveau qui a été créé à la demande de la Conférence des Ministres de la CEA pour préparer l'Initiative Société de l'Information pour l’Afrique. Cette initiative a exposé le plan pour l'entrée de l'Afrique à l'ère de l'information et l'utilisation des TIC pour le développement. AISI constitue la base du programme de travail de la CEA en matière de technologie de l'information et de la communication.

Mme Ben Soltane a participé à des initiatives visant à développer des outils bilingues TIC, de mettre en place un réseau national de recherche et de technologie. Elle a enseigné les « Réseaux » et supervisé divers projets de recherche et de développement du multimédia et des télécommunications en Tunisie. Elle a été présidente du comité technique tunisien de la normalisation en matière de technologies de l'information.

Avant cela, elle était une experte internationale en matière de normalisation des TIC. Elle a présidé un groupe d'experts sur les technologies de l'information et de gestion des réseaux à l'AFNOR (organisme français de normalisation) et a représenté l'organisation auprès des instances internationales.

Mme Ben Soltane est à l’origine de plusieurs publications et est membre de nombreuses organisations professionnelles sur la télématique et des technologies de l'information. Elle a obtenu un doctorat en Systèmes d'Information de l'Université Pierre et Marie Curie (Paris VI - France) et un diplôme d'ingénieur en informatique de l'Université de Tunis (Faculté des Sciences de Tunis).


IDEP Director

Ms. Karima Bounemra Ben Soltane is the Director of the African Institute for Economic Development and Planning (IDEP) since August 2015. IDEP is a pan-African institution created in 1962 by the General Assembly of the United Nations, whose primary mandate is to accompany and assist newly independent African countries, to strengthen the capacities of their human resources, a precondition to ensure the viability of their independence and promoting socio-economic development of Africa. The work IDEP is accomplishing since, is underpinned by a vision of the Institute as a prominent and recognized institution in Africa in the fields of development and strengthening of advanced management capacities and planning for economic development to the benefit of , national, subregional and regional policy makers.

Before that, Ms. Ben Soltane Bounemra headed the North Africa Sub Regional Office of the United Nations Economic Commission for Africa (ECA), based in Rabat, Morocco. The main objective of the Office is to promote the harmonization of national policies in various economic and social development sectors, thus strengthening the integration and consolidation of regional economic communities (RECs). The Office covers 7 countries in North Africa (Algeria, Egypt, Libya, Mauritania, Morocco, Sudan and Tunisia).

Ms. Ben Soltane was previously the Director of the «Information for Development" Division of the ECA, based in Addis Ababa, Ethiopia. This division aimed to promote the use of knowledge, information and communication for economic and social development in Africa.

Among its various achievements, she has coordinated the realization of AISI goals (African Information Society Initiative), by supporting African Member States efforts to formulate ICT policies and to implement the corresponding action plans. This resulted in a very high participation of African countries during both phases of WSIS (World Summit on Information Society) (Geneva 2003, Tunis 2005). She has consolidated a network of partners interested in ICT in Africa and mobilized technical and financial resources to move forward in the AISI agenda.

Previously, she was the Chairperson and Director of IRSIT (Institut Régional des Sciences Informatiques et des Télécommunications), a R&D center in Tunisia, in charge of ICT development; there, she had executive responsibilities related to ICT policy , planning, technical implementation, research and human resources management.

She has participated in national and international activities related to scientific research and ICT. During this period, she participated to various committees in charge of the development of national and regional policies in the field of telecommunications and computer science. She was also advisor to the European Commission for the selection of research proposals on ICT.

From 1992 to 1995, she has been the Director of the "Telecommunications and Networks" Department in IRSIT, in charge of multimedia, networking, and standardization. She was also selected as a member of the High Level Working Group, which was created upon the request of the ECA Conference of Ministers, in order to prepare the AISI. This initiative set out the plan for the entering of Africa in the era of information and the use of ICT for development. AISI is the basis of the ECA work program in the field of information and communication technology.

Ms. Ben Soltane has been involved in initiatives aiming to develop bilingual ICT tools, and establishing a national network of research and technology. She taught "Networks" and supervised various research and development projects in Tunisia. She was president of the Technical Committee of Standardization for information technology, of Tunisia.

Before that, she was an international expert on ICT standardisation. She chaired a group of experts on information technology and management systems, in AFNOR (the standardisation body of France) and has been the representative of AFNOR in international meetings.

Ms. Ben Soltane initiated various publications and she is a member of many professional organizations related to telematics and information technology. She owns a PH.D in Information Systems from the University "Pierre et Marie Curie (Paris VI - France)" and an engineer degree in computer science from the University of Tunis (Faculty of Sciences of Tunis).


Depuis sa création, l'IDEP entretient de solides relations avec le système des Nations Unies, en général, et avec la CEA en particulier. Ceci ne devrait pas être surprenant car l’Institut est né, , en partie, des effort de l'ONU pour répondre à un besoin exprimé par ses Etats membres africains - de la même manière qu'il a répondu aux besoins de ses Etats membres d'Amérique latine et des Caraïbes en permettant la création d'un institut similaire par la même résolution de l'Assemblée générale qui a institué l'IDEP. Une partie importante du budget ordinaire de l'IDEP a été - et est toujours - fournie sous la forme d'une subvention annuelle de New York mise à disposition à travers la CEA.

Dans la stratégie de la CEA, l’Institut fonctionne comme un sous-programme de la Commission et bénéficie d’un rôle et d'une position fonctionnels dans la structure et l'approche organisationnelles globales de la CEA. Selon les statuts de l’IDEP, c’est le Secréatire exécutif de la CEA/ Sous-Secrétaire Général des Nations Unies qui est le président de son Conseil d’Administration.

La CEA a d’ailleurs offert, à l’IDEP, au fil des années un appui budgétaire et des ressources humaines additionnels à l’Institut qui est son organe subsidiaire situé en dehors de son siège à Addis – Abeba. Des programmes d’actitivités spécifiques comme son programme de master ont bénéficié pendant longtemps de l’appui insitutionnel et financier du PNUD pendant des années. Des agences comme le FNUAP ont aussi hébergé leurs initiatives de recherche au sein de l’IDEP, ce sur plusieurs années. Actuellement, l’IDEP collabore avec le PNUD, ONU Femmes et l’UNICEF.

Les finances de l'Institut et son compte bancaire principal dans lequel son budget ordinaire est payé sont gérées en étroite concertation et selon les règles et la supervision globale des fonctionnaires compétents des Nations Unies à New York et Addis-Abeba.  Les membres du personnel concernés sont tenus de respecter les principes éthiques de l'ONU.


From the time it was created, IDEP has maintained an integral relationship with the UN system both generally and with the UNECA in particular. This should not be surprising because, in part, it grew out of the effort of the UN to respond to an expressed need from its African Member States – much in the same way as it responded to the needs of its Member States from Latin America and the Caribbean by enabling the creation of a similar institutional facility for them by the same resolution of the General Assembly that established IDEP. An important part of IDEP’s regular budget was - and is still - provided in the form of an annual grant from New York disbursed through the UNECA.

The Institute is established in the strategy of the UNECA as a sub-programme of the Commission and enjoys a functional position and role in the overall organizational structure and approach of the UNECA. The statutes of the Institute provide for the Executive Secretary of the UNECA/UN Under Secretary-General to serve as the Chair of its Governing Council.

The UNECA itself has, over the years, offered additional budgetary and human resource support to the Institute which operates as a subsidiary body outside its headquarters in Addis Ababa. Specific programme activities, such as the masters degree programme, enjoyed the patronage and funding of the UNDP for many years. Agencies such as the UNFPA also housed some of their research and training initiatives within the Institute over a number of years. At present, the Institute collaborates with the UNDP, UN Women, and UNICEF.

The finances of the Institute are managed in close concert and under the rules and overall oversight of the relevant UN officials in New York and Addis Ababa, including the operation of its main bank account into which its regular budget is paid. The relevant staff members are bound by the ethical guidelines of the UN.











       

© Worldinz 2015