CCAMLR - CONVENTION FOR THE CONSERVATION OF ANTARCTIC MARINE LIVING RESOURCES

181 Macquarie street
PO Box 213, North Hobart, 7002 HOBART
7000
HOBART, Tasmanie  (Australie)
www.ccamlr.org
M. Andrew Wright, Secrétaire exécutif


La Convention sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique est un traité international qui a été signé lors de la Conférence sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique qui s'est déroulée à Canberra, Australie, 7–20 mai 1980. Son adoption représente une réponse multilatérale aux préoccupations concernant les dégâts que pourrait occasionner la hausse des captures de krill non réglementées dans l'océan Austral sur les écosystèmes marins de l'Antarctique, notamment à l'égard des oiseaux de mer, phoques, cétacés et poissons dont l'alimentation repose sur le krill. La Convention CCAMLR est constituée de : 33 Articles, une annexe portant sur un tribunal d'arbitrage, et une déclaration du président de la Conférence sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique concernant l'application de la Convention CCAMLR aux eaux adjacentes aux îles Kerguelen et Crozet sur lesquelles la France exerce sa juridiction et aux eaux adjacentes à d'autres îles situées dans le champ d'application de la Convention sur lesquelles s'exerce une souveraineté étatique dont l'existence est reconnue par toutes les Parties contractantes. Outre les efforts qu'elle consacre à la conservation des ressources marines vivantes de l'Antarctique, la Convention CCAMLR décrit : ses liens avec le Traité sur l'Antarctique sa zone d'application la structure institutionnelle de l'organisation qu'elle établit, l'accent étant mis sur la Commission, et le Comité scientifique diverses considérations sur la coopération internationale La Convention sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique est un traité international qui a été signé lors de la Conférence sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique qui s'est déroulée à Canberra, Australie, 7–20 mai 1980. Son adoption représente une réponse multilatérale aux préoccupations concernant les dégâts que pourrait occasionner la hausse des captures de krill non réglementées dans l'océan Austral sur les écosystèmes marins de l'Antarctique, notamment à l'égard des oiseaux de mer, phoques, cétacés et poissons dont l'alimentation repose sur le krill. La Convention CCAMLR est constituée de : 33 Articles, une annexe portant sur un tribunal d'arbitrage, et une déclaration du président de la Conférence sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique concernant l'application de la Convention CCAMLR aux eaux adjacentes aux îles Kerguelen et Crozet sur lesquelles la France exerce sa juridiction et aux eaux adjacentes à d'autres îles situées dans le champ d'application de la Convention sur lesquelles s'exerce une souveraineté étatique dont l'existence est reconnue par toutes les Parties contractantes
The Commission for the Conservation of Antarctic Marine Living Resources (CCAMLR) was established by international convention in 1982 with the objective of conserving Antarctic marine life. This was in response to increasing commercial interest in Antarctic krill resources, a keystone component of the Antarctic ecosystem and a history of over-exploitation of several other marine resources in the Southern Ocean.









       

© Worldinz 2015