UMA - UNION DU MAGHREB ARABE

73, Rue Tensift Agdal
Rabat  ()
www.maghrebarabe.org
M. Taieb Baccouche

Taieb BACCOUCHE Mr Taieb Baccouche a occupé différents postes clés en tant qu’Homme Politique, Militant des Droits Humains, Syndicaliste et Universitaire Chercheur, citons : Ministre des Affaires Etrangères Tunisiennes (Février 2015 - Janvier 2016). Ministre de l'Éducation et Porte-parole du Conseil des Ministres du 17 Janvier 2011 au 24 Décembre 2011, dans le Gouvernement de Transition, post-révolution. Il est également le Membre Fondateur et Secrétaire Général du parti "Nida Tounes" (depuis 2012) et son Vice-président depuis Septembre 2015, Profil de carrière Mr Taieb BACCOUCHE Né à Jemmal en 1944 Mr Taieb Baccouche a occupé différents postes clés en tant qu’Homme Politique, Militant des Droits Humains, Syndicaliste et Universitaire Chercheur, citons : Secrétaire Général de l’Union du Maghreb Arabe (1 Aout 2016). Ministre des Affaires Etrangères de Tunisie (Février 2015 - Janvier 2016). Ministre de l'Éducation et Porte-parole du Conseil des Ministres du 17 Janvier 2011 au 24 Décembre 2011, dans le Gouvernement de Transition, post-révolution. Il est également Membre Fondateur et Secrétaire Général du parti "Nida Tounes" (depuis 2012) et son Vice-président depuis Septembre 2015, Titulaire d'un doctorat d’Etat en linguistique et d’une agrégation d’arabe (Université Paris-Sorbonne 1980 et 1968). Il a occupé plusieurs postes universitaires Enseignant-Chercheur et Professeur de l'Enseignement Supérieur (1969-2004). Secrétaire Général de Rencontres Linguistiques Méditerranéennes (depuis 1998). Membre Fondateur et Président de l'Association Tunisienne Linguistique (1995- 2002). En tant que Défenseur des droits humains, M. Taieb Baccouche a été le Président de l'Institut Arabe des Droits de l'Homme (de 1998 à 2011) et actuellement Président Honoraire. Entre 1996 et 2011, il est le Directeur de la Revue Arabe des Droits de l'Homme, Membre Fondateur de la Ligue Tunisienne pour la Défense des Droits de l'Homme (1976)). En outre, M. Baccouche a été le Fondateur et le Président de l'Association de la Recherche Scientifique pour le Développement (Janvier 2011) et en est actuellement le président d'honneur. Il a également été le Fondateur et le Président de l'Association Rencontres de Libre Pensée en 1989. En tant que syndicaliste, M. Baccouche est le Secrétaire Général de l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) (1981- 1984) et Directeur du Journal « Echaab »Le Peuple (1981 – 1985). M. Baccouche est auteur et co-auteur d’environ vingt-cinq ouvrages (en français et en arabe) et d'une cinquantaine d'articles en linguistique (en français et en arabe) publies dans des revues et des encyclopédies internationales. M. Baccouche a rédigé plusieurs articles de sociopolitiques et relatifs aux droits de l'homme (en français et en arabe). Marié et père de Trois enfants.
L'UMA a été fondée le 17 février 1989, date à laquelle le Traité constitutif de l'Union du Maghreb Arabe, a été signé par les Cinq Chefs d'Etats à Marrakech. Le Sommet de Marrakech a été précédé de la réunion tenue par les Cinq chefs d'Etat Maghrébins à Zeralda (Algérie) le 10 juin 1988 au cours de la quelle il a été décidé de constituer une Grande Commission, chargée de définir les voies et moyens permettant la réalisation d'une Union entre les Cinq Etats du Maghreb Arabe. Les travaux de cette grande Commission ont constitué par la suite, le Programme de travail à court et à moyen terme de l'UMA. Outre la signature du Traité, le Sommet de Marrakech a adopté une Déclaration solennelle relative à la création du l'UMA ainsi que le Programme de travail de l'Union. Par la suite, six Sommets ont été tenus, respectivement à : Tunis les 21-23 janvier 1990 , Alger les 21-23 juillet 1990 , Ras Lanouf (Libye) les 10-11 mars 1991 , Casablanca (Maroc) les 15-16 septembre 1991 , Nouakchoutt les 10-11 novembre 1992. Tunis les 2-3 avril 1994. Au cours de ces sommets, le Conseil de la Présidence a pris plusieurs résolutions parmi lesquelles, on peut citer : le parachèvement des structures de l'UMA telles qu'elles sont prévues par le Traité constitutif, l'adoption des conventions maghrébines (au nombre de 36) intéressant divers secteurs , l'adoption des programmes d'exécution des travaux initiés par les instances de l'UMA.










     

© Worldinz 2015