UNCDF - FONDS D'EQUIPEMENT DES NATIONS UNIES

Two UN Plaza
10017
NEW YORK, NY  (Etats-Unis)
www.uncdf.org
Mrs Judith Karl, Executive Secretary

Le 1er Août 2014, Mme Judith Karl rejoint l’UNCDF en tant que Secrétaire exécutive. Mme Karl, une ressortissante des États-Unis, apporte à l’UNCDF plus de 25 ans d'expérience dans la coopération internationale multilatérale, le développement et la réduction de la pauvreté.

Mme Karl a servi en tant que Directrice du Groupe d'appui aux opérations dans le bureau exécutif du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) depuis 2009. Avant cela, elle a servi comme chef de l'Unité des Politiques et Stratégies au sein du Bureau du PNUD pour la prévention des crises et du relèvement de 2006 à 2008. Elle a été conseillère principale en matière des politiques dans l'unité des crises et post-conflit dans le Groupe des Nations Unies pour le développement (2005-2006). De 2003 à 2005, Mme Karl a servi comme conseillère principale au Bureau du PNUD pour la prévention des crises et du relèvement à Genève et comme directrice adjointe pour le Bureau de liaison du PNUD à Washington D.C. (2000-2002).

Mme Karl a commencé sa carrière au PNUD en 1988 en tant que responsable de la formation de la Section de la formation du PNUD. Elle a servi comme Représentante résidente adjointe du PNUD au Mali (1992-1994) et au Cambodge (1994-1997), et elle est ensuite devenu conseillère politique de la Direction du Groupe d'appui aux opérations (1997-1999) et du Bureau du PNUD pour l’Amérique latine et les Caraïbes (1999 -2000).

Avant de rejoindre le PNUD, Mme Karl a passé sept ans en tant que consultante en gestion avec un accent sur la refonte des processus d'affaires dans les secteurs de la banque et de l'immobilier aux États-Unis.

Mme Karl est titulaire d'une maîtrise en administration du développement international de l'Université de New York et d'un baccalauréat en arts de l'Université de Columbia.

En tant que Secrétaire exécutive de l’UNCDF, Mme Karl assure la direction et la gestion de l'organisation et définit les orientations et les objectifs stratégiques de l’UNCDF. Elle dirige et conduit l’UNCDF dans l'application des décisions et résolutions adoptées par le Conseil exécutif, l'ECOSOC et l'Assemblée générale en ce qui concerne l’UNCDF.

 


On 1 August 2014, Ms. Judith Karl joined UNCDF as Executive Secretary. Ms. Karl, a US national, brings to UNCDF over 25 years of multilateral experience in international cooperation, development and poverty reduction.

Ms. Karl has served as Director of the Operations Support Group in the United Nations Development Programme (UNDP) Executive Office since 2009. Prior to this, she served as Chief, Central Strategy and Policy Cluster for UNDP Bureau for Crisis Prevention and Recovery from 2006 to 2008. She was a Senior Policy Advisor with the Crisis and Post-Conflict Unit in UN Development Group Office (2005-2006). From 2003 to 2005, Ms. Karl served as Senior Advisor for UNDP Bureau for Crisis Prevention and Recovery in Geneva and as Deputy Director for UNDP Washington Liaison Office (2000-2002).

Ms. Karl started her career with UNDP in 1988 as a Training Officer with the UNDP Training Section. She served as Assistant Resident Representative with UNDP in Mali (1992-1994) and in Cambodia (1994-1997) and subsequently became a Policy Advisor for the Directorate in the Operations Support Group (1997-1999) and UNDP Latin America and Caribbean (1999-2000).

Before joining UNDP, Ms. Karl spent seven years as a Management Consultant with a focus on redesigning business processes in the US private banking and real estate sectors.

Ms. Karl holds a Master's degree in International Development Administration from New York University and a Bachelor degree from Columbia University. 

As Executive Secretary of UNCDF, Ms. Karl provides organizational leadership and management and sets UNCDF's strategic direction and goals. She directs and leads UNCDF in implementing decisions and resolutions adopted by the Executive Board, ECOSOC, and the General Assembly as they relate to UNCDF.

Ms. Karl is supported by UNCDF's Management Team.


Le mandat initialement confié à l’UNCDF par l’Assemblée générale des Nations Unies était d’« assister les pays en voie de développement dans le développement de leur économie, en complétant les ressources existantes en matière d’aide à l’équipement au moyen de dons et de prêts » (Résolution 2186 de l’Assemblée générale, 13 décembre 1966). Celui-ci a été modifié en 1973 afin de viser en priorité les pays les moins avancés (PMA).

Le mandat financier de l’UNCDF au sein du système des Nations Unies est unique. Il fournit des investissements et un soutien technique aussi bien au secteur public que privé. Par son aptitude à mobiliser des capitaux (sous forme de subventions, de prêts à des conditions avantageuses et de rehaussements de crédit) et à apporter l’expertise technique nécessaires à la préparation de portefeuilles de projets durables et solides d’infrastructure et de renforcement des capacités, son mandat constitue un complément des plus utiles à ceux des autres agences des Nations Unies. Il lui permet également d’investir en amont dans l’élimination des risques liés aux possibilités que pourront exploiter par la suite les partenaires financiers institutionnels, ou les organisations caritatives et les investisseurs du secteur privé, dont le nombre de cesse de croître.

L’UNCDF a prouvé sa capacité à rentabiliser véritablement les investissements et interventions limités qui présentent davantage de risques dans ses principaux domaines de compétence, à savoir la finance inclusive et le financement du développement local. Les programmes et projets pilotes ayant fait leurs preuves sont reproduits à grande échelle avec l’aide et le financement supplémentaire d’autres partenaires du développement, aux attributions différentes mais complémentaires.

L’UNCDF a également acquis une grande expérience dans le renforcement des capacités de financement des collectivités locales. Ces capacités sont ensuite étendues à l’échelle nationale par des partenaires du développement plus importants, tels que la Banque mondiale. L’organisation est aussi l’une des agences du développement les plus engagées dans la promotion de l’inclusion financière par le biais de son approche du développement des marchés. Des premières actions de soutien aux stratégies nationales de microfinance des années 1990, l’UNCDF a récemment renouvelé son approche du développement des marchés en élaborant un nouvel outil diagnostique et un cadre programmatique destinés à soutenir l’élaboration de stratégies nationales d’inclusion financière. Le cadre MAP (Making Access to Financial Inclusion Possible) fournit ainsi aux gouvernements des données détaillées sur la demande et l’accès aux produits financiers, grâce à une analyse des nouveaux facteurs d’inclusion financière du côté de l’offre (rôle de la technologie et des services de banque mobile, apparition de nouveaux circuits de distribution, numérisation des transferts sociaux) et une analyse du cadre politique général.

Il est également important de rappeler que l’UNCDF est la seule agence des Nations Unies à cibler en priorité les PMA. Ainsi, l’UNCDF soutient actuellement 37 des 48 pays les moins avancés par le biais de programmes pays, mais aussi régionaux et mondiaux. L’organisation collabore également avec six autres pays de l’hémisphère Sud.

  • L’action de l’UNCDF dans le domaine de la finance inclusive vise à élaborer des systèmes financiers inclusifs et à faire en sorte que divers produits financiers soient proposés à tous les segments de la société, à un prix raisonnable et de manière durable. L’organisation soutient des prestataires très divers (institutions de microfinance, banques, coopératives, sociétés de transfert de fonds) et des produits et services financiers diversifiés (épargne, crédit, assurance, paiements, transferts de fonds). L’UNCDF soutient également des circuits de diffusion plus récents (réseaux de téléphonie mobile, par exemple) qui offrent un formidable potentiel de développement.
  • L’action de l’UNCDF dans le domaine du financement du développement local a pour but de veiller à ce que les habitants de toutes les régions et de tous les milieux tirent profit de la croissance économique. Cela suppose de surmonter les difficultés locales propres, par exemple, aux zones périurbaines et aux régions rurales reculées. Cela demande également de réinvestir les ressources nationales dans les économies et les services locaux par le biais, notamment, de la décentralisation fiscale, du financement lié au climat et du financement de projets. Nos efforts portent sur le renforcement de la gestion des finances publiques et des recettes locales, sur l’amélioration de la qualité des investissements publics et privés et sur la promotion de l’innovation à l’échelle locale.

Le mandat initial de l’UNCDF (promouvoir le développement économique des pays les moins avancés) demeure particulièrement pertinent aujourd’hui. La croissance économique est nécessaire pour améliorer le niveau de vie, réduire la pauvreté et faire face à l’augmentation de la population mondiale. Cette croissance doit être durable tant sur le plan social qu’environnemental afin de profiter au mieux aux générations actuelles et futures.


The original UNCDF mandate from the UN General Assembly (UNGA) is to “assist developing countries in the development of their economies by supplementing existing sources of capital assistance by means of grants and loans” (General Assembly Resolution 2186, 13 December 1966). The mandate was modified in 1973 to serve first and foremost but not exclusively the LDCs.

UNCDF has a unique financial mandate within the UN system. It provides investment capital and technical support to both the public and the private sector. The ability to provide capital financing -- in the forms of grants, soft loans and credit enhancement – and the technical expertise in preparing portfolios of sustainable and resilient capacity building and infrastructure projects, makes its mandate a very useful complement to the mandates of other UN agencies. It also positions UNCDF as an early stage investor to de-risk opportunities that can later be scaled up by institutional financial partners and increasingly by philanthropic foundations and private sector investors.

UNCDF has proven its ability to deliver true leverage on smaller and more risky investments and interventions within its core areas of expertise: Inclusive Finance and Local Development Finance. The concept- proven pilot projects and programmes are replicated and brought to scale with the help and the add-on financing of other development partners with different and complementary mandates.

UNCDF has also a proven track record in developing local public finance capacities, which were brought to a national scale by larger development partners (i.e. World Bank). It is also one of the development agencies most involved in promoting financial inclusion through a market development approach. From an early support to national microfinance strategies in the 1990s, UNCDF has recently profoundly updated its market development approach through the development of a new diagnostic tool and programmatic framework to support the development of national financial inclusion strategies. MAP provides governments with detailed data of demand and financial access, with analysis on the new drivers of financial inclusion on the supply side (i.e. role of technology and mobile banking, emergence of new distribution channels, digitalization of social transfers), and with broader policy framework analysis.

It is also important to remember that UNCDF is the only UN agency mandated to focus primarily on the least developed countries (LDCs), currently supporting 31 out of the 48 LDCs, with country level programmes, as well as regional and global programmes. UNCDF is also working in 6 Southern non- LDCs.

  • UNCDF’s work on inclusive finance seeks to develop inclusive financial systems and ensure that a range of financial products is available to all segments of society, at a reasonable cost, and on a sustainable basis. UNCDF supports a wide range of providers (e.g. microfinance institutions, banks, cooperatives, money transfer companies) and a variety of financial products and services (e.g. savings, credit, insurance, payments, and remittances). UNCDF also supports newer delivery channels (e.g. mobile phone networks) that offer tremendous potential for scale.

 

  • UNCDF’s work on local development finance aims at ensuring that people in all regions and locations benefit from growth. This means dealing with the specific local challenges of, for example peri-urban areas and remote rural locations. It means re-investing domestic resources back into local economies and services through inter-alia, fiscal decentralization, climate finance and project finance. We focus our efforts towards strengthening public financial management and local revenue, improving the quality of public and private investments and promoting innovations at the local level.

UNCDF’s original mandate – to promote economic development in the least developed countries – remains highly relevant today. Economic growth is necessary to enhance living standards, reduce poverty and cope with the world’s growing population. And it must be socially and environmentally sustainable to deliver maximum benefits for current and future generations.











     

© Worldinz 2015