FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION - FNUAP

605 Third Avenue
10158
NEW YORK, NY  (Etats-Unis)
www.unfpa.org/public/



L'UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la Population, réalise un monde où chaque grossesse est désirée, chaque accouchement est sans danger, et le potentiel de chaque jeune est accompli. L'UNFPA accroît les possibilités pour les femmes et les jeunes de mener une vie saine et productive. Depuis que l’UNFPA a commencé ses activités en 1969, le nombre – et la proportion – de femmes qui meurent de complications dues à la grossesse ou à l'accouchement ont diminué de moitié. Les familles sont moins nombreuses et en meilleure santé. Les jeunes sont plus connectés et jouissent de plus d’autonomie qu’auparavant. Mais trop de personnes restent encore marginalisées. Près d’un milliard d’humains vivent toujours dans l’extrême pauvreté. Les problèmes de santé reproductive sont une cause majeure de décès et d’invalidité pour les femmes dans le monde en développement. Les jeunes connaissent les risques les plus élevés d'infection par le VIH et de grossesse non désirée. Plus de cent millions de filles font face à l’éventualité de se marier étant enfants et font l’objet d’autres pratiques néfastes, comme la mutilation ou l’excision féminine. Il faut faire beaucoup plus pour assurer l’avènement d’un monde où tous les individus puissent exercer leurs droits humains, notamment ceux qui sont liés aux aspects les plus intimes et fondamentaux de la vie. Réaliser un monde où chaque grossesse est désirée Peu de choses ont un plus grand effet sur la vie d’une femme que le nombre de ses enfants et l’espacement de leur naissance. C’est la raison pour laquelle les accords internationaux affirment, depuis des décennies, que les individus doivent avoir le droit (et les moyens) de décider librement du moment (ou de l’opportunité) de fonder une famille et du nombre d'enfants qu’ils auront. Pourtant, en ce nouveau siècle, environ 225 millions de femmes qui souhaitent éviter ou retarder une nouvelle grossesse n’ont pas encore accès aux services de santé reproductive et aux produits de qualité dont elles ont besoin pour prévenir la grossesse. Soutien à la santé maternelle Nous savons comment sauver la vie de presque toutes les femmes qui meurent en accouchant. La première mesure est de veiller à ce qu’elles puissent planifier leurs grossesses et espacer la naissance de leurs enfants. Il est également capital d’assurer la présence d’une sage-femme qualifiée au moment de l’accouchement, la disponibilité des soins obstétricaux d'urgence et des produits essentiels en réserve. Le problème le plus difficile, s’agissant de réduire la mortalité et la morbidité maternelles, est peut-être de trouver les moyens d'atteindre toutes les femmes, même celles qui vivent dans les zones les plus pauvres, les plus reculées, ou qui sont victimes de catastrophes aussi bien naturelles que créées par l’homme. Ceci implique un renforcement des systèmes de santé. Il est également crucial que les femmes enceintes puissent avoir accès à tous les soins qui leur sont nécessaires, depuis le dépistage prénatal du VIH jusqu’aux soins aux nouveau-nés, dans le même dispensaire ou centre de santé. Cette approche réduit les coûts matériels et sauve des vies. Aider les jeunes à réaliser leur plein potentiel Les moins de 25 ans représentent 43 % de la population mondiale – et ce chiffre atteint presque 60 % dans beaucoup des pays les moins avancés. Leurs choix génésiques détermineront les futures tendances démographiques. L’UNFPA plaide pour les droits des jeunes, notamment le droit à une information exacte et à des services en matière de sexualité et de santé reproductive. Dotés des connaissances et du savoir-faire nécessaires pour se protéger et prendre des décisions informées, ils peuvent accomplir leur plein potentiel et contribuer à une transformation économique et sociale. Investir dans les jeunes, en particulier dans les adolescentes, est l’un des investissements les plus avisés qu’un pays puisse faire. En tant que parents, enseignants et dirigeants de la prochaine génération, les jeunes peuvent aider à briser le cycle de la pauvreté, consolider le tissu social et créer un avenir durable. - See more at: http://www.unfpa.org/fr/propos-de-unfpa#sthash.FUavWE8C.dpuf
UNFPA is the lead UN agency for delivering a world where every pregnancy is wanted, every childbirth is safe and every young person's potential is fulfilled. UNFPA expands the possibilities for women and young people to lead healthy and productive lives. Since UNFPA started working in 1969, the number – and rate – of women dying from complications of pregnancy or childbirth has been halved. Families are smaller and healthier. Young people are more connected and empowered than ever before. Too many left behind But too many are still left behind. Nearly a billion people remain mired in extreme poverty. Sexual and reproductive health problems are a leading cause of death and disability for women in the developing world. Young people bear the highest risks of HIV infection and unintended pregnancy. More than a hundred million girls face the prospect of child marriage and other harmful practices, such as female genital mutilation. Much more needs to be done to ensure a world in which all individuals can exercise their basic human rights, including those that relate to the most intimate and fundamental aspects of life. Ensuring every pregnancy is wanted Few things have a greater impact on the life of a woman than the number and spacing of her children. That’s why international agreements going back decades affirm that individuals should have the right (and the means) to freely decide when (or if) to start a family and how many children to bear. Yet, in this new century, some 225 million women who want to avoid or delay childbearing still lack access to the quality services and supplies needed to manage their fertility. Supporting maternal health We know how to save almost all women who die giving life. The first step is to ensure they can plan their pregnancies and space their births. Skilled birth attendance at delivery, with backup emergency obstetric care and essential supplies in place, is also critical. Perhaps the most challenging aspect of reducing maternal death and disability is finding ways to reach all women, even those in the poorest, most remote areas, or in times of natural or man-made disasters. This involves bolstering health systems. It is also critical that pregnant women are able to access all the care they need, from prenatal HIV testing to post-natal care for newborns, at the same clinic or health centre. This approach saves money and saves lives. Helping young people fulfil their potential Young people from age 10-24 constitute a quarter of the world’s population (2014).  Their reproductive choices will shape future demographic trends. UNFPA advocates for the rights of young people, including the right to accurate information and services related to sexuality and reproductive health. Empowered with knowledge and skills to protect themselves and make informed decisions, they can realize their full potential and contribute to economic and social transformation. Investing in young people, especially adolescent girls, is one of the smartest investments a country can make. As parents, teachers and leaders of the next generation, they can help break the cycle of poverty, strengthen the social fabric and create a sustainable future. - See more at: http://www.unfpa.org/about-us#sthash.LIhSbsuc.dpuf









       

© Worldinz 2015