CENTRE DE DOCUMENTATION, DE RECHERCHE ET D'INFORMATION DES PEUPLES AUTOCHTONES - DOCIP

La Pastorale
route de Ferney 106
1202
GENEVE  ()
www.docip.org



Le doCip est:

 

Un centre de documentation et d'information créé en 1978 à l'initiative des délégations autochtones participant à la première Conférence internationale concernant les droits des peuples autochtones qui a eu lieu aux Nations Unies (Genève, 1977).

Une organisation de service qui a pour principe le respect de l'autodétermination des peuples autochtones : il agit à leur demande, les consulte régulièrement sur les activités à réaliser et leur apporte un soutien impartial.

Un centre de liaison quadrilingue, entre les organisations internationales et les peuples autochtones, et entre les peuples autochtones : il travaille avec toutes les communautés et organisations autochtones qui le sollicitent, sans distinction aucune, en anglais, français, espagnol et russe (voire portugais).

Une fondation suisse à but non lucratif, dont l'objectif premier est de soutenir les peuples autochtones dans la défense de leurs droits, en particulier auprès des institutions internationales.

Financé par l'Union européenne (Initiative européenne pour la démocratie et les droits de l'homme), la Direction au développement et à la coopération de la Suisse,  le Canton de Genève, la Ville de Genève et le Parlement Saami de Norvège (Sámediggi). Nous les remercions chaleureusement pour leur soutien indispensable, durable et respectueux de notre éthique d'impartialité.

Les activités du doCip sont :

En tant que centre de documentation, le doCip :

Constitue la mémoire de la reconnaissance des droits des peuples autochtones au niveau international. Restitue cette mémoire, notamment aux jeunes générations, sous la forme de CD-Rom, DVD, photocopies, sur son site web, sur demande etc. Favorise la création de centres de documentation autochtones par l'organisation de cours de formation et d'un programme de transfert de capacités. Les cours sont décidés et dispensés dans le cadre du Réseau documentaire regroupant les centres de documentation autochtones ou spécialisés dans les questions autochtones. Elabore un thésaurus autochtone quadrilingue sur les droits de l'homme en partenariat avec le Réseau documentaire. Actualise régulièrement son catalogue en ligne permettant d'accéder rapidement à environ 430 sites d'organisations autochtones, internationales ou d'appui aux Autochtones. Assure le Secrétariat du Réseau documentaire regroupant les centres de documentation spécialisés dans les questions autochtones.

En tant que centre d'information, le doCip :

Publie une revue trimestrielle - l'Update/Informativo - qui rend compte des principaux processus internationaux concernant les questions autochtones : résumés des interventions, agendas, présentation de rapports, déclarations des peuples autochtones et annonces, notamment. Publié en quatre langues, l'Update/Informativo permet à chacun de disposer de la même information, condition de base pour l'élaboration de consensus. Envoie des messages collectifs à 2500 adresses autochtones lorsque l'information ne peut attendre la publication de la revue. Maintien à jour son site Internet. Répond à toute autre demande d'information.

En tant qu'organisation de service pour les délégations autochtones, le doCip :

Organise des Secrétariats techniques aux Nations Unies durant les principales conférences internationales, notamment :

  • les sessions du Conseil des droits de l'homme à Genève
  • les sessions de l'Instance permanente sur les questions autochtones à New York
  • les sessions du Mécanisme d'experts sur les droits des peuples autochtones
  • les sessions de l'OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle), ainsi que d'autres conférences si nécessaire et demandé, et pour autant que des volontaires soient disponibles

Les Secrétariats techniques constituent le back office des délégations autochtones, leur fournit des services de traduction et d'interprétation, l'équipement bureautique et en télécommunication nécessaires, des contacts utiles (organisations internationales, adresses, presse) etc.

En tant que fondation à but non lucratif, le doCip est :

  • Régit par les articles 80 et suivants du Code civil suisse ; son siège est à Genève, Suisse.
  • Soumis aux organes cantonal et fédéral de surveillance des fondations.
  • Constitué d'un Conseil de fondation, d'un Comité, d'une équipe de permanents (rémunérés à temps partiel), de collaborateurs(trices) rémunérés ponctuellement et d'un réseau de nombreux volontaires de par le monde.
  • Sans la contribution de ses volontaires, souvent des traducteurs et interprètes professionnels, le doCip ne pourrait réaliser tous ses projets. Qu'ils en soient chaleureusement remerciés !

 


doCip is:

A documentation and information center created in 1978 at the request of the Indigenous delegations participating in the first international conference of non-governmental organizations on Indigenous issues held at the United Nations (Geneva, 1977).

A service organization guided by respect for the self-determination of Indigenous Peoples. DoCip acts at their request, consults them regularly about projects to carry out and offers them unbiased support.

A quadrilingual center liaising Indigenous Peoples with international organizations. We work with all Indigenous communities and organizations who request our help and provide services in English, French, Spanish and Russian (and, whenever possible, Portuguese). We do not discriminate on any basis.

A Swiss non-profit organization whose principal objective is to support Indigenous Peoples as they defend their rights, particularly within the framework of international institutions

.

Funded by the European Union (European Initiative for Democracy and Human Rights), the Swiss Agency for Development and Cooperation, the Canton of Geneva, the City of Geneva, and the Saami Parliament in Norway (Sámediggi). We would like to thank them for their invaluable, long-term, respectful support of our principle of impartiality.

doCip's activities include:

As a documentation center, doCip:

constitutes the collective memory on the recognition of Indigenous Peoples' rights at an international level, notably for the younger generation. Disseminates its documentation through its website, CD-ROM, DVD, photocopies, open request, etc. Promotes the creation of indigenous documentation centers by organizing training courses and a knowledge-sharing program. Courses are decided upon and given within the framework of the below-mentioned Documentation Network. Compiles a quadrilingual Indigenous thesaurus on Human Rights in partnership with the Documentation Network. Regularly updates its online catalogue, which provides quick access to 430 websites for indigenous, international, or indigenous support organizations. Assumes the role of facilitator for the Documentation Network, which comprises Indigenous documentation centers and the documentation centers that specialize in Indigenous issues.

As an information center, doCip:

publishes a quarterly Update on the main international processes on Indigenous issues. The Update includes summaries of statements, agendas, report presentations, statements by Indigenous Peoples and announcements. It is published in four languages and allows everyone to be equally informed, which is essential for reaching a consensus. Sends collective messages to 2,500 indigenous addresses when urgent news cannot await publication in the Update. DoCip also keeps its website up-to-date and answers all other requests for information.

As a service organization for Indigenous delegations, doCip:

organizes technical secretariats at the United Nations during the principal international conferences, such as:

  • the sessions of the Human Rights Council in Geneva
  • the sessions of the Permanent Forum on Indigenous Issues in New York
  • the sessions of the Expert Mechanism on the Rights of Indigenous Peoples
  • the sessions of the WIPO (World Intellectual Property Organization), as well as other conferences if necessary and upon request, and depending on the availability of volunteers

The technical secretariats serve as a back office for Indigenous delegations, providing them with translation and interpretation services, necessary office supplies and telecommunication services, useful contact information (international organizations, addresses, the press), etc.







       

© Worldinz 2015