ONU : le Nouvel agenda urbain au coeur des discussions de l’Assemblée générale

La Vice-secrétaire générale des Nations Unies Amina Mohammed a affirmé mardi que l’Organisation doit renforcer son travail dans les milieux urbains, soulignant que l'ONU n'atteint pas suffisamment les villes.

“Aujourd’hui, nous reconnaissons que les Nations Unies ne n'accordent pas suffisamment de ressources aux villes. Et, grâce à nos efforts communs, nous allons rectifier cela “, a déclaré la numéro deux de l'ONU en lançant les travaux de la Réunion de haut niveau chargée d'examiner la mise en œuvre effective du Nouveau Programme pour les villes et du rôle d'ONU-Habitat à cet égard, qui a démarré mardi à l'Assemblée générale.

Selon elle, le riche historique du travail de l'ONU en milieu urbain doit être pleinement exploité à ce moment vital, et l’Organisation doit à nouveau être considérée comme l’animatrice principale et le catalyseur pour les partenaires, les bailleurs de fonds, le secteur privé et la société civile afin d'intensifier leur travail dans les zones urbaines.

La Vice-secrétaire générale de l'ONU a également appelé à reformer le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat).

Amina Mohammed a noté que 70% de la population mondiale vivrait dans les zones urbaines ‘en 2050, soulignant que . A les villes sont à la fois des pôles de promesses, d’emplois, de technologies et de développement économique, et l’épicentre des émissions de gaz à effet de serre et de nombreux défis de la durabilité.

“Il est clair que c’est dans les villes que la lutte pour la durabilité sera gagnée ou perdue”, a-t-elle soutenu.




       

© Worldinz 2015