La Secrétaire générale de l’OACI encourage le rôle moteur de Cuba en matière d’analyse des données et de facilitation

La Secrétaire générale de l’OACI, Mme Fang Liu (à gauche) rencontre le Vice-président du conseil des ministres de la République de Cuba et Ministre de l’Économie et de la Planification, M. Ricardo Cabrisas. Lors de sa mission. Mme Liu a encouragé le Ministre Cabrisas et d’autres hauts responsables cubains à continuer à mettre en œuvre des stratégies pragmatiques de développement durable de l’aviation pour réaliser des progrès économiques et sociaux, en ce qui concerne particulièrement l’analyse des données, la sûreté de l’aviation et la facilitation.

​Dans le cadre d’une longue série d’allocutions prononcées et de réunions bilatérales tenues à Cuba la semaine dernière, la Secrétaire générale de l’OACI, Mme Fang Liu, a encouragé les dirigeants cubains à continuer à adopter et à piloter des stratégies pragmatiques et proactives de développement durable de l’aviation pour réaliser des progrès économiques et sociaux, en ce qui concerne particulièrement l’analyse des données, la sûreté de l’aviation et la facilitation.

Lors de l’ouverture du séminaire « Données sur l’aviation et analyse » de la région Amérique du Sud et Caraïbes, organisé par l’OACI et accueilli par Cuba, Mme Liu a souligné qu’en tant qu’institution spécialisée des Nations Unies, l’OACI est fortement engagée à doter tous ses États membres des moyens nécessaires pour accomplir des avancées sur ces questions, par le biais de son initiative Aucun pays laissé de côté et de ses bureaux régionaux. « Les enjeux sont considérables », a fait remarquer Mme Liu. « En 2016, l’aviation a directement créé quelque 10 millions d’emplois et contribué pour environ 725 milliards USD au PIB mondial. Un examen plus approfondi des régions Amérique latine et Caraïbes révèle que l’aviation contribue pour à peu près 169 milliards USD au PIB et appuie l’emploi direct et indirect de 6 millions de personnes. Le rôle moteur de Cuba par rapport à ces questions et à l’optimisation des synergies locales entre l’aviation, le tourisme, le commerce électronique et les échanges apporte une contribution essentielle à la durabilité des activités locales ». Mme Liu a par ailleurs insisté sur l’importance des données et de l’analyse pour connaître les tendances et enjeux nouveaux de l’aviation afin d’assurer une conception optimale de ces priorités et stratégies.

Ces messages ont aussi été soulignés au cours de ses entretiens bilatéraux avec les autorités cubaines, notamment le Vice-président du conseil des ministres de la République de Cuba et Ministre de l’Économie et de la Planification, M. Ricardo Cabrisas Ruiz, les Vice-ministres cubains des Transports, des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et de l’Investissement, et du Tourisme, MM. Eduardo Rodríguez, Abelardo Moreno Fernandez, Antonio Carricarte Corona et Luís Miguel Díaz Sánchez respectivement.

Le vice-président et les ministres ont reconnu le rôle crucial que joue la connectivité aérienne dans le développement socio-économique de Cuba, compte tenu de l’importance du secteur touristique du pays et de son statut de petit État insulaire en développement. Relevant son alignement sur bon nombre des recommandations spécifiques de la Secrétaire générale, MM. Ruiz et Rodríguez ont mis en exergue le plan stratégique 2030 de Cuba pour le développement de son secteur aéronautique et du système plus global de transport, et souligné la priorité donnée à la poursuite des progrès sur les questions liées à la conformité aux normes et pratiques recommandées (SARP) de l’OACI dans ce secteur. Mme Liu a marqué sa satisfaction pour les efforts déployés par Cuba en vue de renforcer les capacités des ressources humaines afin d’atteindre ses objectifs en matière d’aviation, pour son niveau remarquable de mise en œuvre effective des SARP de l’OACI relatives à la sûreté de l’aviation, et pour l’amélioration continue de son niveau déjà exceptionnel de supervision de la sécurité de l’aviation.

Dans une allocution prononcée lors d’une session extraordinaire du Comité national de facilitation du transport aérien de Cuba, Mme Liu a également souligné que la conformité aux SARP de l’OACI relatives à la facilitation constitue un aspect important de la résolution des défis soulevés par la croissance prévue, compte tenu en particulier des préoccupations liées à la sécurité. Elle a en outre mis en relief l’importance du Programme OACI d’identification des voyageurs (TRIP) qui a été convenablement pris en considération dans les Résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU visant à limiter les mouvements terroristes internationaux et la criminalité transfrontalière.

« Je voudrais saisir cette occasion pour féliciter les dirigeants de Cuba pour leur sensibilité et proactivité par rapport à ces objectifs ici dans les Caraïbes. La création de ce comité et la désignation par vous d’un coordonnateur national des questions de facilitation sont essentielles pour l’étroite coordination nécessaire entre toutes les parties prenantes au TRIP de l’OACI au niveau national », a-t-elle déclaré lors de la session.

La stratégie TRIP repose considérablement sur le passage mondial aux passeports lisibles à la machine, qui est presque achevé. Le délai de retrait des passeports non lisibles à la machine de la circulation à l’échelle mondiale était fixé au 24 novembre 2015, et si certains États cherchent encore à atteindre cet objectif, à l’heure actuelle, Cuba et 142 autres États membres de l’OACI se conforment intégralement à la nouvelle norme de lisibilité. Il conviendrait cependant d’accomplir des progrès sur le plan des passeports biométriques et du Répertoire de clés publiques (RCP) connexe de l’OACI, qui constituent aussi des éléments essentiels de la stratégie TRIP et offrent des avantages énormes en termes de renforcement de la sûreté. Mettant en exergue la possibilité de renforcer les mesures de sûreté de l’aviation de Cuba et de contribuer à la sûreté globale du réseau de l’aviation au niveau mondial, la Secrétaire générale a souligné durant ses entretiens bilatéraux l’importance cruciale d’une mise en œuvre rapide du RCP, parallèlement à l’utilisation de passeports conformes. Cuba a en conséquence exprimé sa détermination à mettre en œuvre le RCP et, de manière globale, la stratégie TRIP.

Au cours de cette mission, la Secrétaire générale était accompagnée de la Représentante de Cuba au Conseil de l’OACI, Mme Mirta M. Crespo Frasquieri, et du Directeur du bureau régional Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes (NACC) de l’OACI, M. Melvin Cintron.

 




       

© Worldinz 2015