La Directrice générale du FMI, Christine Lagarde, engage à affermir la croissance mondiale et à mettre en place des économies inclusives

Madame Christine Lagarde, Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a publié la déclaration suivante à l’issue du Sommet du Groupe des Vingt (G20) qui s’est déroulée à Hambourg :

« Je tiens à féliciter chaleureusement la Chancelière Merkel et les autorités allemandes de leur solide présidence du G20 cette année et de l’organisation de ce sommet dans cette belle ville d’Hambourg.

« Lors de mes entretiens avec les dirigeants, j’ai indiqué avec satisfaction que la reprise de l’économie mondiale est en bonne voie, repose sur une large assise et devrait se poursuivre l’année prochaine. Par ailleurs, j’ai mis en garde face à la complaisance et aux risques, parmi lesquels une vulnérabilité financière élevée, une productivité faible et des inégalités croissantes.

« La période de croissance actuelle doit être utilisée comme une opportunité : il s’agit de continuer de préserver le secteur financier en accumulant des volants de fonds propres et en renforçant les bilans des entreprises et des banques, de s’attaquer à la stagnation des salaires réels, qui peut compromettre la reprise et alimenter le mécontentement, et de s’attaquer aux déséquilibres excessifs des transactions courantes en veillant à ce que tant les pays en excédent que les pays en déficit jouent leur rôle.

« En phase avec le Plan d’action d’Hambourg, j’ai mis l’accent sur cinq priorités :

  • Accélérer la réforme du commerce . Il s’agit essentiellement de réduire les obstacles, les subventions et d’autres mesures qui faussent les échanges commerciaux. Nous pouvons renforcer le système commercial mondial en réaffirmant notre détermination à bien appliquer des règles qui encouragent la concurrence tout en mettant en place des conditions égales pour tous.
  • Accroître les investissements productifs dans les infrastructures . Cela stimulerait l’emploi et la croissance à court terme et la productivité à moyen terme.
  • Promouvoir l’inclusion financière . Il est crucial d’améliorer l’accès au crédit, en particulier pour les femmes, afin de favoriser une croissance durable, et des millions d’emplois seront ainsi créés.
  • Investir dans le capital humain . Il s’agit de mieux équiper les populations face aux progrès technologiques et aux changements économiques structurels. C’est particulièrement important dans le contexte de l’automatisation accrue et de l’utilisation de l’intelligence artificielle.
  • Accélérer les réformes des marchés du travail. Il convient d’élargir l’accès au marché du travail, d’en améliorer la flexibilité et d’en réduire le caractère informel. Une réduction de l’écart entre les hommes et les femmes sur le plan du taux d’activité est cruciale et conduira à accélérer la croissance, à réduire les inégalités et à diversifier les économies.

« Je note avec grande satisfaction que le G20 a accordé une place importante au changement climatique, aux objectifs de développement durable et aux problèmes des pays à faible revenu. Je salue en particulier l’impulsion donnée par l’Allemagne au Compact avec l’Afrique, dont l’objectif est d’accroître l’investissement privé sur l’ensemble du continent. Les pays impliqués dans la première vague de cet effort reçoivent déjà une aide du FMI, pour renforcer leurs cadres d’action et leurs institutions macroéconomiques, notamment grâce à un appui renforcé au développement des capacités.

« Je juge encourageant que le Plan d’action d’Hambourg mette l’accent sur le renforcement du filet mondial de sécurité financière, avec, en son centre, un FMI solide, reposant sur un système de quotes-parts et disposant de ressources financières adéquates. Je note avec satisfaction aussi que les dirigeants du G20 ont souligné qu’il importe que le FMI continue de renforcer les capacités dans le domaine de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

« Je tiens à remercier chaleureusement les autorités allemandes de leur hospitalité généreuse pendant toute leur présidence du G20. Je tiens à remercier en particulier la ville d’Hambourg et surtout les hommes et les femmes qui ont travaillé 24 heures sur 24 pour garantir la sécurité publique et le succès de ces réunions, et je souhaite un prompt rétablissement aux personnes qui ont été blessées pendant les manifestations de ces derniers jours.

« Enfin, pendant mes entretiens avec les dirigeants du G20, j’ai noté que, tout comme la crise mondiale a occasionné la dynamique d’une action multilatérale efficace, nous devons aussi utiliser la reprise de l’économie mondiale pour faire front ensemble aux risques et veiller à ce que la croissance soit vigoureuse, durable, équilibrée et inclusive. Dans ce contexte, le FMI se réjouit de collaborer étroitement avec la présidence argentine du G20 en 2018. »




     

© Worldinz 2015